Le statut de magistrat en question

Le statut de magistrat pourrait être rayé pour les responsables des Offices des poursuites et faillites. Selon un communiqué publié jeudi, le Gouvernement jurassien soumet au Parlement une révision de la loi qui va en ce sens. L’exécutif donne ainsi suite à une motion, qui avait été adoptée en septembre 2014 par le législatif cantonal. Ce changement aurait pour effet de rendre applicable aux préposés de ces deux Offices l’ensemble des dispositions sur le personnel de l’Etat. Ils ne seraient, par exemple, plus élus par le Parlement, mais nommés par le Gouvernement. /mle

Partager
Link
Météo