Une peine plus légère pour des brigands

Trois brigands ont vu leur peine allégée. Ils ont comparu en appel devant la Cour pénale à Porrentruy vendredi. Une des circonstances aggravantes n’a finalement pas été retenue.

Deux des jeunes gens avaient été condamnés à quatre ans de prison en première instance pour avoir braqué les stations Coop Pronto de Delémont et Porrentruy. Leur complice avait écopé de huit mois avec sursis pendant deux ans. En appel, le juge a confirmé la culpabilité des deux principaux prévenus pour brigandage simple et brigandage qualifié avec une arme dangereuse, ainsi que pour lésions corporelles graves. Il n’a par contre pas retenu qu’ils avaient agi en bande, une circonstance aggravante. Les peines ont ainsi été réduites de six mois, ce qui les porte à trois ans et demi de prison. Le troisième prévenu, reconnu coupable de recel, voit sa condamnation transformée en une peine pécuniaire de 150 jours amendes avec sursis pendant deux ans. /iqu

Partager
Link
Météo