Des oiseaux qui en voient de toutes les couleurs

Les oiseaux de la région subissent les aléas de la météo cette année. Les fortes pluies du printemps suivies des chaleurs de l’été ont perturbé leur reproduction. Plusieurs espèces sont concernées.

Nids inondés

Les oiseaux d’eau de la région des Trois-Lacs ont dû s’adapter. Au mois de mai, les berges des lacs ont été inondées en pleine période de nidification. Les crues importantes ont détruit une partie des nids notamment à Bienne et Neuchâtel, selon François Turian, directeur romand de l’ASPO/BirdLife Suisse. « Heureusement, les grèbes, les canards et les cygnes ont pu faire une ponte de remplacement. Beaucoup d’entre eux ont eu le temps d’assumer une deuxième nichée et cette fois dans de bonnes conditions. »

Ils ont trop chaud

D’autres volatiles subissent, eux, les effets de la canicule. C’est le cas des martinets et des hirondelles. « Un nombre record de chutes d’oisillons a été observé ces dernières semaines dans la région et dans le reste de la Suisse romande. Ces oiseaux ont en effet l’habitude de nicher sous les tuiles et dans les toits. Pour échapper à la chaleur, des milliers d’entre eux se sont précipités au sol avant même de savoir voler ». Selon François Turian, certains ont pu être récupérés et élevés dans des stations de soin ornithologique.

Un bilan définitif sur la reproduction des volatiles de la région sera tiré à la fin de l’été. /jsr

Partager
Link
Météo