Le train passe aux barrières ouvertes

Les barrières du passage à niveau de la gare à Courtételle ne se sont pas baissées vendredi matin lors du passage d'un convoi ferroviaire Zoom sur « Les barrières du passage à niveau de la gare à Courtételle ne se sont pas baissées vendredi matin lors du passage d'un convoi ferroviaire » (touche ESC pour fermer)
Les barrières du passage à niveau de la gare à Courtételle ne se sont pas baissées vendredi matin lors de l'arrivée d'un convoi ferroviaire

Une situation étonnante sur la voie ferrée à Courtételle. Plusieurs automobilistes se sont retrouvés, vendredi matin, nez à nez avec un train à la hauteur du passage à niveau de la gare. Les barrières n’étaient pas abaissées et les feux étaient éteints. Aucun accident n’a été signalé. Un dérangement est à l’origine de cette mésaventure.

La ligne entre Delémont et Delle est actuellement en réfection. Seuls des trains de chantier circulent sur ce tronçon. Les CFF ont ainsi mis en place une procédure particulière aux passages à niveau pour la durée de ces travaux. Les barrières sont baissées manuellement lorsqu’un convoi doit circuler. Vendredi matin, vers 7h, un dérangement s’est produit ce qui a empêché l’abaissement des barrières. La personne en charge de la surveillance de ce passage à niveau s’est muée en agent de la circulation pour assurer la sécurité des automobilistes. Le mécanicien de locomotive a, lui, suivi la procédure en vigueur dans un tel cas, selon les CFF. Cette instruction indique que le chauffeur peut franchir le passage à niveau à vitesse réduite, celle d’un homme au pas. En cas de nécessité, il doit s’arrêter et actionner les signaux d’avertissement. Dès que le premier véhicule de son convoi a franchi le passage à niveau, il peut reprendre sa vitesse habituelle. Des barrières ouvertes sur un passage à niveau ne signifient donc pas toujours que la voie est libre. /msc

Partager
Link
Météo