Le Locle: matière fécale dans l'eau

Escherichia Coli Zoom sur « Escherichia Coli » (touche ESC pour fermer)
La présence de la bactérie Escherichia Coli a été décelée dans l'eau. Il s'agit d'un germe pathogène présent dans la matière fécale des mammifères.

C’est ce lundi après-midi à 15h que les autorités sanitaires livreront les premiers résultats des analyses des échantillons d’eau prélevés dans le réseau du Locle. En attendant, nous avons eu la confirmation des premières pistes envisagées.

C'est bel et bien une contamination de l’eau qui est à l’origine de l’épidémie de gastro-entérite qui sévit depuis jeudi au moins. Et les échantillons ont révélé la présence de matière fécale humaine ou animale dans cette eau. Les autorités sanitaires expliquent avoir décelé notamment la présence de la bactérie intestinale Escherichia coli, un germe pathogène.

À 15h donc, les résultats présentés seront bien entendu accompagnés des mesures que la population doit prendre. Le médecin cantonal nous indique qu’il est toujours demandé aux habitants du Locle, de La Brévine, de La Chaux-du-Milieu et du Cerneux-Péquignot de bouillir l’eau avant de la consommer. Une mesure valable tant que les analyses prélevées ne donneront pas de résultats concluants.

Les services sanitaires profiteront de ce point presse pour faire aussi l’historique de cette contamination.

Du côté de l'Hôpital neuchâtelois, on ne recense plus de nouvelles arrivées aux urgences depuis dimanche soir à 22 heures. Au total, ce sont 80 personnes qui ont dû être examinées, dont une a dû être hospitalisée pour diverses complications. Selon les autorités locloises, la moitié de la population a été touchée par cette vague de gastro-entérite. /abo

Partager
Link
Météo