Un moment important pour la culture jurassienne

Christine Salvadé Zoom sur « Christine Salvadé » (touche ESC pour fermer)
Des dossiers importants attendent Christine Salvadé à la tête de l'Office jurassien de la culture.

La culture jurassienne s’apprête à vivre une période cruciale pour son avenir. Deux projets d’importance seront soumis au Parlement d’ici la fin de l’année. Il s’agit du CREA destiné aux arts de la scène et de Jurassica qui vise à mettre en valeur le patrimoine paléontologique à Porrentruy. La cheffe de l’Office jurassien de la culture, Christine Salvadé, ne craint pas que la concomitance des deux dossiers puisse nuire à l’un ou à l’autre des projets. Christine Salvadé souligne que le CREA et Jurassica sont « les deux projets d’infrastructure culturelle les plus importants pour le canton du Jura depuis sa création ». Elle Indique également que les deux projets sont « réalistes » au regard de la situation financière du canton du Jura et qu’ils présentent déjà « un effort d’optimisation ». Pour l’Ajoulote, tant le CREA que Jurassica ont « tout pour plaire, même aux plus frileux ».

Des économies et une vision

Par ailleurs, Christine Salvadé ne cache pas que la culture jurassienne va vivre « des années difficiles », suite aux mesures d’économies OPTI-MA. Les institutions culturelles verront leurs subventions réduites de grosso modo 5%. Pour l’Ajoulote, « moins on a d’argent, plus il faut une politique culturelle précise ». Christine Salvadé entend notamment mettre l’accent sur le patrimoine culturel de demain - à savoir les arts vivants - et sur les jeunes créateurs ainsi que le jeune public. Elle souhaiterait, par exemple, créer « un événement festif » en 2018, à l’occasion des 40 ans du canton du Jura, « qui ne soit pas une commémoration mais une projection vers l’avenir ».

Christine Salvadé a pris ses fonctions à la tête de l’Office jurassien de la culture il y a six mois. Elle a consacré une bonne partie de son temps à prendre des contacts tant à l’interne qu’à l’externe de son service. L’Ajoulote s’est également engagée dans la mise en place de la présence jurassienne au dernier Salon du livre à Genève. Ses premiers mois au poste de cheffe de l’Office jurassien de la culture ont également été marqués par l’approbation de la loi sur la protection du patrimoine archéologique et paléontologique par le Parlement jurassien. /fco

 

Partager
Link
Météo