Les vaches plus vite à la boucherie

Marché de l'élimination au manège d'Orange à Tavannes Zoom sur « Marché de l'élimination au manège d'Orange à Tavannes » (touche ESC pour fermer)
Marché de l'élimination au manège d'Orange à Tavannes

La sécheresse mène les vaches plus vite à l’abattoir. Le marché d’élimination qui s’est déroulé lundi matin au manège d’Orange à Tavannes n’a pas fait que des heureux. En raison du fourrage moins abondant et des pâturages plus secs sur l’ensemble de l’Arc jurassien, les éleveurs ont amené davantage de têtes de bétail à la vente, ce qui a fait pression sur les prix.

Pesées, évaluées et taxées, les bêtes sont ensuite envoyées aux enchères, mais les acquéreurs n’ont guère enchéri. Les prix à la taxe sont toutefois encore assez bons, selon le président du marché, Jean Siegenthaler. Pour les agriculteurs présents, la vente a toutefois été considérée comme plus que moyenne. Certains ont même préféré ramener leurs vaches à l’écurie que les vendre au prix proposé. D’autres ont déploré l’entente entre les marchands, qui semblaient s’être répartis les bêtes avant même les enchères. « Ce n’est pas forcément une bonne affaire », rétorque toutefois Pierre Oppliger, marchand de bétail. Selon lui, la grande distribution paiera également beaucoup moins au vu de l’offre importante. /iqu

Partager
Link
Météo