Une facture qui est mal passée

Un propriétaire de bétail du district de Delémont s’est retrouvé devant la justice mardi matin. En juin 2014, il a menacé un préposé à l’agriculture après avoir reçu la facture de la caisse des Épizooties. « Si vous continuez, vous verrez ce qui va se passer », avait déclamé l’homme en pointant un couteau vers l’employé du canton. Celui-ci avait alors déposé plainte. Le Ministère public a rendu son ordonnance le 28 mai dernier. Le prévenu a été condamné à 15 jours-amendes à 100 francs avec sursis pendant deux ans. Mais l’homme n’a pas accepté sa condamnation et a fait opposition.

Opposition retirée

Il s’est donc retrouvé mardi matin devant la juge pénale Lydie Montavon-Terrier. Mais après discussion, le propriétaire de bétail a finalement préféré retirer son opposition. Étant donné que son casier judiciaire n’est pas vierge - il a été condamné l’an passé à une peine avec sursis pour infraction à la loi sur la circulation routière - la juge lui a expliqué que dans le cadre de cette affaire, elle pourrait peut-être révoquer le sursis de sa première condamnation. En d’autres termes, le prévenu risquait fort de se retrouver avec une peine plus sévère que celle du Ministère public du mois de mai. Au final, il écope d’une peine de 15 jours-amendes à 100 francs avec sursis pendant deux ans, d’une amende additionnelle de 300 francs et de frais judiciaires à hauteur 550 francs.

Une leçon qui lui servira peut-être lors de la prochaine visite du préposé à l’agriculture. Ce dernier ne sera toutefois plus le même, le plaignant ayant préféré à l’avenir éviter les couteaux de bouchers. /afa

Partager
Link
Météo