Réduction de personnel aux SPJBB

Services psychiatriques Jura bernois - Bienne - Seeland Zoom sur « Services psychiatriques Jura bernois - Bienne - Seeland » (touche ESC pour fermer)
Services psychiatriques Jura bernois - Bienne - Seeland

Les SPJBB envisagent des mesures drastiques pour équilibrer leurs comptes. Les Services psychiatriques Jura bernois – Bienne – Seeland doivent entreprendre une restructuration, dans le cadre de la privatisation des établissements psychiatriques cantonaux le 1e janvier 2017. Une fois autonomes, ces institutions devront en effet prendre à leur charge des prestations qui leur sont fournies par le canton actuellement. Comme l’entretien immobilier, les services informatiques ou les assurances.

Vendredi matin, la nouvelle planification financière stratégique des SPJBB a été présentée lors d’une conférence de presse à Berne. Les mesures d'amélioration devraient être mises en oeuvres par étapes. L'établissement pourrait ainsi, même une fois autonomisé, connaître un déficit d'exploitation durant une période transitoire. Pour les Services psychiatriques Jura bernois – Bienne – Seeland, le chemin vers l'autonomisation est donc escarpé. D'autant que la situation n'est pas la même que pour les deux autres établissements du canton. Les SPJBB sont confrontés à un risque de déficit d'environ 22% alors que les deux autres institutions doivent viser un objectif d'amélioration de 12%. La restructuration est donc inévitable et certaines unités devront fusionner. Par ailleurs, une réduction du personnel est nécessaire.

A noter encore, que les organisations du personnel du secteur de la santé rejettent les suppressions de poste liées à l’externalisation des établissements psychiatriques cantonaux. Elles estiment que les conditions financières imposées par le canton sont trop sévères et menacent la sécurité du système des soins psychiatriques./mdu

Le conseiller d’Etat en charge de la santé Philippe Perrenoud

(Fonctionne uniquement depuis un ordinateur)

Partager
Link
Météo