Le CS-POP Jura dans la course électorale

Pierluigi Fedele et Rémy Meury Zoom sur « Pierluigi Fedele et Rémy Meury » (touche ESC pour fermer)
Pierluigi Fedele (à gauche) et Rémy Meury entrent dans la danse électorale sous la bannière du CS-POP Jura. Le premier vise le Conseil national, le deuxième le Gouvernement jurassien.

Le CS-POP Jura sort à son tour du bois en vue des élections cantonales et fédérales de cet automne. Rémy Meury est candidat pour le parti au Gouvernement jurassien. Quant à Pierluigi Fedele, il se met en lice pour un siège au Conseil national. L’ajout d’une candidate sur la liste n’est pas exclu.

Rémy Meury (56 ans) est le secrétaire général du Syndicat des enseignants jurassiens. Il se lance pour la troisième fois dans la course au Gouvernement après 1998 et 2002. Rémy Meury a siégé durant douze ans au Conseil communal de Delémont et au Parlement jurassien. De son côté, Pierluigi Fedele (42 ans) est membre du comité directeur du syndicat Unia. Il a siégé durant huit ans au Parlement et s’était porté candidat au Gouvernement en 2006.

Être plus fort au Parlement

La gauche alternative estime qu’il est possible pour elle d’entrer à l’exécutif cantonal et à la Chambre du peuple à Berne. Mais l’objectif principal du CS-POP Jura pour les élections de cet automne est de gagner un ou deux sièges au Parlement. Le parti compte aujourd’hui trois élus. Il va présenter à coup sûr une liste dans le district de Delémont. Une liste commune avec les Verts est en cours d’élaboration dans les Franches-Montagnes. Le CS-POP Jura réfléchira plus tard aux éventuelles alliances ou apparentements possibles.

Le CS-POP Jura n’entre en revanche pas dans la course au Conseil des Etats. En leur nom personnel, Rémy Meury et Pierluigi Fedele estiment qu’il est impossible que les deux sièges reviennent à d’autres partis qu’au PDC et au PS. Ils appellent à soutenir la démocrate-chrétienne Anne Seydoux et un candidat socialiste.

Soutien à Moutier

La gauche alternative compte surfer cet automne sur le bon résultat obtenu par Esther Gelso à la mairie de Delémont. Elle mise aussi sur l’appui de ceux qui contestent le programme cantonal d’économies OPTI-MA. Le CS-POP Jura entend défendre le service public. Il souhaite également s’engager en faveur d’un rattachement de Moutier au canton du Jura. Le parti attend des futures autorités cantonales qu’elles fassent une offre concrète aux Prévôtois. /rch

Partager
Link

Galerie photos liée

18.10.2015
Météo