Exit la voiture à la rue des Baîches

Les voitures ne passeront plus par la rue des Baîches à Porrentruy. Durant un mois, place aux piétons, aux cyclistes et aux plantes vertes. Qualicité veut créer un espace de convivialité en plein coeur de la vieille ville pour promouvoir le centre ancien et la mobilité douce. L’association proposera toute une série d’animations tout au long du mois.

Un test

La municipalité a donné son feu vert à « Ma rue, mon jardin » dans le cadre de son propre projet « Cœur de ville ». L’action permettra de faire un premier essai. Les responsables de Qualicité voient en ce premier essai aussi le moyen d’aiguillonner les autorités pour faire avancer le projet « Cœur de ville ». Mais ce dernier s’annonce encore long à mettre en place, une quinzaine d’années environ, car il s’agit d’une approche globale, qui nécessite de revoir le trafic automobile, de monter des plans financiers, et surtout d’obtenir une acceptation large de la population. La priorité serait plutôt mise sur la rue Pierre-Péquignat dans un premier temps.

Forte réticence des commerçants

A voir donc quel écho la population de Porrentruy et les visiteurs de l’extérieur vont donner à cette action « Ma rue, mon jardin ». Mais du côté des commerçants en tout cas, l’opération est majoritairement mal perçue, voire critiquée avec virulence. Certains soulignent que si l’accès est difficile, la clientèle va voir ailleurs. Les travaux récents en ont fait la preuve. Les commerçants craignent pour leur gagne-pain et peinent à comprendre l’intérêt de cette fermeture à la circulation même en journée, quand les gens travaillent et les enfants sont à l’école. Pascal Miserez, lui-même gérant d’un commerce à la rue des Baîches, voit mal comment quelques mètres à faire à pied pourraient être un tel obstacle, et qu’au contraire, une rue piétonne pourrait amener un autre genre de clientèle. Certains commerçants disent attendre de voir, mais l’un d’eux n’hésite pas à envisager une action en justice. /iqu

Partager
Link
Météo