Un oui presque unanime pour les crèches

Conseil de ville Delémont Zoom sur « Conseil de ville Delémont » (touche ESC pour fermer)
Le Conseil de ville Delémont a donné un signal fort en faveur des crèches.

Le Conseil de ville de Delémont a apporté lundi soir un soutien massif à la création d’un nouveau bâtiment pour les crèches. Il a donné son aval par 37 voix contre 1 à la prise en charge d’un loyer annuel de 385'000 francs sur 15 ans et à un crédit de 955'000 francs pour l’équipement des locaux. Le nouveau bâtiment de la Maison de l’Enfance sera situé à la route de la Mandchourie, devant celui de la HES-SO. Il comprendra 150 places en crèche - dont 50 supplémentaires – et permettra de regrouper six des neuf sites existants aujourd’hui. Le peuple devra se prononcer en votation le 18 octobre.

L’édifice sera construit sous la forme d’un partenariat avec la société Losinger Marazzi et un autre investisseur et c’est précisément ce mode de procédé qui a suscité des discussions au Conseil de ville. Plusieurs groupes parlementaires ont exprimé des doutes sur le prix de la location ou auraient souhaité que la commune participe dès le départ au financement et ne se contente pas d’un droit d’emption qui a été rajouté lundi soir avant les débats. Aucune contre-proposition écrite n’a toutefois été formulée et le projet a finalement obtenu une quasi-unanimité. Le maire Damien Chappuis et la conseillère communale en charge du dossier Esther Gelso ont conjugué leurs efforts pour expliquer que le projet répondait à l’urgence de fournir de nouvelles places en crèche et pour expliquer que la commune n’avait pas les moyens de porter seule un tel projet.

A noter que le bâtiment devrait ouvrir ses portes en août 2017. La Maison de l’Enfance occupera le rez-de-chaussée et le 1er étage. Les trois étages supérieurs seront dévolus à de l’habitat et à des locaux administratifs.

Deux crédits-cadres et un drapeau prévôtois

Le Conseil de ville de Delémont a également accepté un crédit-cadre de 1'850'000 francs pour l’assainissement du bruit routier entre 2015 et 2019. Il l’a approuvé par 38 voix contre 1. Le législatif a, de même, donné son accord à un autre crédit-cadre de 1'780'100 francs par 37 voix contre 0. La somme est destinée à la réfection des réseaux souterrains.

Par ailleurs, le Conseil de ville de Delémont a rejeté par 25 voix contre 2 un postulat de l’UDC Dominique Baettig qui demandait une analyse de vulnérabilité du système informatique de la ville face aux risques de piratage. Le législatif a également adopté par 35 voix contre 0 une motion de la socialiste Murielle Macchi. Le texte souhaite au Conseil communal de mettre à disposition des places de parc en suffisance pour les personnes handicapées. Il a aussi accepté par 30 voix contre 3 une motion du PLR Julien Crevoisier qui demande des précisions sur le financement des crédits qui sont soumis au législatif.

Enfin, une résolution du CS-POP-Verts Camille Rebetez qui souhaite que l’Hôtel de Ville de Delémont hisse un drapeau de Moutier a été adoptée par 32 voix contre 0. La démarche a été lancée dans la perspective du vote communaliste de la cité prévôtoise et fait suite à celle initiée par la commune de Châtillon. /fco

Partager
Link
Météo