Une semaine blanche problématique dans le Jura bernois

Pas simple d’organiser sa semaine blanche lorsqu’elle n’est pas fixée de manière coordonnée entre les différents établissements scolaires du Jura bernois. L’an prochain, cette semaine de vacances a été fixée entre le 8 et 12 février dans les écoles obligatoires de Moutier alors qu’à Tavannes, Tramelan ou au CEFF, elle est décalée à la semaine suivante.

Une situation problématique à laquelle sont confrontés certains parents qui ont des enfants dans différents établissements de la région. Contrairement aux autres vacances, dont les dates sont basées sur une réglementation précise de l’espace BEJUNE, cette semaine blanche est fixée librement par les commissions d’écoles sur une période donnée, d’où le manque de cohésion. Le chef de la direction publique de l’enseignement pour la partie francophone du canton de Berne, Stève Blaesi, regrette ce manque de cohésion. « Nous allons essayer de voir ce que l’on peut faire pour essayer de faire en sorte qu’à l’avenir tous les partenaires puissent accorder leur violon et fixer ces vacances en même temps ».

Le syndicat des enseignants du Jura bernois déplore cette situation. Son co-directeur, Peter Gasser, appelle à une harmonisation des vacances pour l’ensemble de la région. /jpp

Partager
Link
Météo