« L’enfant migrant mort sur la plage, ça aurait pu être moi »

Ares Khdir Zoom sur « Ares Khdir » (touche ESC pour fermer)
Ares Khdir a vécu ce que beaucoup de migrants risquent actuellement : la traversée de la Mediterranée sur un bateau pneumatique.

La migration résonne aussi tout près de chez nous. Ares Khdir a 17 ans, elle est Irakienne. Elle arrive en Suisse en 2008 après un voyage tumultueux qui a duré presque trois ans. Habitante de Delémont, elle ne regrette pas d'avoir changé de vie mais elle avoue que cette migration l'a profondément bouleversée. Afin d’apporter un éclairage différent sur l’actualité de ces dernières semaines, la jeune lycéenne nous raconte son histoire.

Grâce à votre ordinateur, écoutez Ares Khdir :

Le voyage

La guerre et le terrorisme frappant l’Irak depuis plusieurs années, la famille d’Ares a décidé de quitter le pays au décès de son père. Ils vendent tous leurs biens et se séparent de leur maison avec chacun un sac à dos. Accompagnée de sa mère, ses frères et sa sœur, le voyage les mène d’abord vers l’Iran, puis la Turquie. Arrivée aux côtes turques, la famille embarque de nuit sur un bateau pneumatique pour rejoindre l’Italie et enfin la Suisse.

Ecoutez son voyage (depuis un ordinateur) :

« Quand je suis arrivée dans le Jura, je ne savais même pas dire bonjour »

Scolarisée d’abord à Courrendlin, elle apprend peu à peu le français et l’école lui permet de se faire des amis. Aujourd’hui, la jeune femme est en 2e année au Lycée cantonal de Porrentruy. Elle étudie l’anglais et les religions, elle rêve de devenir traductrice.

Ares Khdir revient sur son intégration et son apprentissage du français :

Une rencontre entre la population et les migrants

La jeune femme témoignera de son parcours vendredi soir à Porrentruy dans le cadre d’une conférence organisée par Amnesty International (groupe Jura et Jura bernois). La manifestation se tiendra dès 19h à la rue des Baîches à Porrentruy. /aro

Partager
Link
Météo