Les Verts jurassiens ne prônent pas la « monoculture »

Les Verts jurassiens restent unis malgré des avis divergents. Mercredi, le parti publiait un communiqué dans lequel il se distanciait de la position d’Anselme Voirol dans le dossier « salaire minimum ». L’élu avait refusé la proposition d’une deuxième lecture sur le projet de loi du Gouvernement alors que son parti soutenait cette idée.

Lors de cette décision au Bureau du Parlement, Anselme Voirol remplaçait la secrétaire des Verts jurassiens. Contactée, Erica Hennequin regrette la décision de son collègue de parti. Si elle avait été présente, elle aurait voté pour la deuxième lecture, le rapport de force se serait inversé et la proposition serait passée.

Toutefois, la candidate au Parlement comprend la position d’Anselme Voirol et ne s’en désolidarise pas. Selon elle, « Les Verts ne sont pas favorables à la monoculture et respectent les positions de chacun ».

Anselme Voirol est candidat au Gouvernement jurassien. Ce désaccord survient en pleine campagne électorale et ce trouble pourrait peser sur la décision des électeurs des Verts jurassiens. Erica Hennequin avoue que les citoyens pourraient être un peu perdus : « Il est important maintenant de continuer la campagne de manière sereine et de s'assurer que notre message est clair ». /lbr  

Partager
Link
Météo