Un crédit de 584'500 francs pour une étude de projet

Les cantons du Nord-ouest visent une liaison rapide entre Bâle et Bienne. Le Jura, Bâle-Ville, Bâle-Campagne et Soleure souhaitent une deuxième ligne ferroviaire directe, qui nécessiterait l’aménagement d’un nouveau tronçon de croisement entre Grellingen et Duggingen. Cette infrastructure se ferait en parallèle du rétablissement de la relation entre Bâle et le bassin lémanique au terme des travaux « Léman 2030 ». Cela impliquerait une correspondance systématique à Delémont pour les voyageurs en provenance de l’ouest du canton, on pense à l’Ajoie ou à Haute-Sorne, que ce soit à destination du nord, Bâle, ou du sud, Bienne et au-delà.

Cet investissement a été évalué à 126,5 millions de francs par les CFF lors d’une pré-étude. L’étape suivante passe par l’établissement de l’étude de réalisation. Son coût est estimé à 3,5 millions de francs. Elle sera financée par les cantons concernés, à savoir le Jura, Bâle-Ville, Bâle-Campagne et Soleure. La part du Jura s’élève, elle, à 584'500 francs, soit 16,7 %. Ce crédit est proposé par le Gouvernement au Parlement. Cette double voix pourrait être mise en service dès 2021. /emu

Partager
Link

Galerie photos liée

17.07.2014
Météo