L’amiante pas alarmant à Delémont

Aucune situation ne nécessite une intervention urgente contre l’amiante à Delémont. Après la mise en évidence de particules d’amiante dans les faux plafonds des Traversins, le Service de l'urbanisme, de l'environnement et des travaux publics a mandaté un bureau spécialisé pour effectuer une visite pré-diagnostic dans tous les bâtiments communaux de la capitale jurassienne. Au total, 70 édifices publics de la ville construits avant 1990 ont été examinés.

La piscine extérieure, le collège et des crèches ont, par exemple, été contrôlés, précise l’architecte communal Pascal Mazzarini. Les résultats ont révélé que 17 bâtiments présentent un risque potentiel pour les occupants. Toutefois, selon un communiqué de la ville publié jeudi, aucune situation alarmante ne nécessite une intervention urgente puisqu’aucune fibre d’amiante n’a été relevée dans l’air ambiant. L’assainissement doit cependant être réalisé dans les meilleurs délais. Les travaux sont prévus dans le courant de l’année prochaine et une demande de crédit sera prochainement soumise par le Conseil communal au Conseil de Ville.

Cette étude permet également d’établir une base de données des éléments répertoriés. Les autorités pourront ainsi prévoir sur le long terme et profiter, par exemple, de travaux dans ces lieux pour assainir ce qui ne nécessite pas d’action urgente. /comm+lbr

Partager
Link
Météo