Affaire VW : pas encore de chiffres pour le Jura

Les propriétaires de véhicules Volkswagen sont dans l'attente. Zoom sur « Les propriétaires de véhicules Volkswagen sont dans l'attente. » (touche ESC pour fermer)
Impossible pour l'heure de dire combien de voitures de modèles Volkswagen, Audi, Seat et Skoda sont concernées dans le Jura.

Le scandale Volkswagen trouve son écho dans le canton du Jura. Depuis la révélation de l’affaire des logiciels truqués sur certains modèles, les concessionnaires de la région répondent aux questions des automobilistes. Leur mission est avant tout de rassurer les conducteurs.

« Les voitures restent sûres »

Les clients jurassiens s’interrogent mais peu de réponses peuvent, pour l’heure, être données. « On attend que le constructeur donne la solution » confie un garagiste. Les concessionnaires jurassiens des modèles VW, Audi, Skoda et Seat s’affairent donc à calmer et à rassurer les automobilistes dans les établissements, par mail, ou encore sur les réseaux sociaux. Selon eux, il n’y a pour le moment aucune urgence puisque les véhicules restent sécuritaires et fonctionnels.

Pour la suite, la marque informera personnellement les propriétaires des voitures concernées dans ces prochains jours. Selon l’Office jurassien des véhicules (OVJ), la mise en ordre se fera progressivement. Elle pourra peut-être même se réaliser durant le service habituel.

Le nombre de véhicules touchés dans le Jura reste inconnu

L’Office fédéral des routes (OFROU) a confirmé lundi que 130'000 véhicules étaient touchés en Suisse. Seul cet organe connaît les chiffres cantonaux. Ils devront être communiqués ces prochains jours. Dans le Jura, plus de 41'000 voitures de tourisme sont actuellement en circulation.

Ce qui est pour l’heure certain…

C’est que l’affaire touche des modèles sortis entre 2009 et fin 2014 et uniquement les moteurs Diesel en version 1.2, 1.6 et 2 litres sont concernés.

L’OVJ déplore cette situation et tient également à rassurer les automobilistes. Ils sont, avec les garagistes, les victimes dans cette histoire. Pour l’Office jurassien, la norme antipollution n’est pas toujours précise car elle se fait sur un banc d'essai et non dans des conditions normales de circulation. Les contrôles devront s’adapter à l’avenir afin de détecter ces problèmes. Il n’exclut pas que d’autres marques puissent être touchées. /aro

Partager
Link
Météo