Le retard de la France pèse sur certaines communes

L’UDC s’impatiente du retard pris par la France. Paris n’a toujours pas payé le montant qu’elle doit à la Suisse au titre de la rétrocession des impôts perçus auprès des frontaliers. Le délai de l’accord était pourtant fixé au 30 juin. Le Jura est concerné à hauteur de 20 millions de francs. Mercredi matin lors des questions orales au Parlement jurassien, le député Claude Gerber a ainsi manifesté son inquiétude face à certaines communes qui attendent sur cet argent pour financer divers crédits et prestations.

Le canton s'impatiente aussi

Dans sa réponse, le ministre jurassien des finances a indiqué que son département a écrit à la conseillère fédérale Éveline Widmer-Schlumpf le 21 août dernier pour lui demander où en était le dossier. « Nous avons reçu une réponse de la ministre le 9 septembre dernier qui précisait que ce paiement n’avait pas encore été fait. Mais, la Suisse avait jusqu’au 30 avril, selon l’accord, pour fournir la facture à la France. Pour cela, tous les cantons doivent avoir fourni leur facture respective à la Confédération. Or il se trouve que cette année, au moins deux cantons ne l’avaient pas fait au 30 avril. Mais le Jura n’en fait pas partie », a déclaré Charles Juillard. Suite à cela, la conseillère fédérale en charge des finances est intervenue à Paris sur demande du canton du Jura pour que cet argent soit versé dans les plus brefs délais. « À ce jour, le paiement n’a donc toujours pas été fait. Mais je rappelle aussi que j’ai contacté le député-maire de Belfort pour qu’il intervienne à son tour auprès du Gouvernement français », a conclu le ministre jurassien. /afa

Partager
Link

Galerie photos liée

26.10.2016
Météo