Budget 2016 déficitaire de 7 millions pour le Jura

« Le budget 2016 n’est pas bon, mais il est le reflet de la réalité jurassienne »… Le ministre des Finances Charles Juillard a planté le décor jeudi matin, au moment de lever le voile sur les prévisions pour l’an prochain, qui respectent le frein à l’endettement. Le budget de l’Etat table sur un déficit de 6,9 millions de francs. Il a été difficilement conçu dans un contexte financier défavorable : les recettes stagnent, et parallèlement, le canton doit faire face à d’importantes charges supplémentaires.

Il y a de quoi faire grise mine au niveau des rentrées. D’abord parce que le Jura ne comptera pas sur l’attribution d’un montant de la BNS l’an prochain. Ensuite parce que la manne de la péréquation financière baisse de 3,5 millions après une décision des Chambres fédérales. Enfin parce que les acteurs économiques sont confrontés à des situations contrastées face à la conjoncture actuelle, notamment à cause de l’abolition du taux plancher de l’euro. Du coup, une baisse des recettes est prévue pour les personnes morales (entreprises). Pour compenser, l’Etat a décidé de dissoudre la réserve conjoncturelle pour 9,5 millions de francs. Il attend par contre une augmentation des recettes pour les personnes physiques. Au final, les rentrées d’argent vont donc stagner. A noter que l’Etat ne peut plus compter sur des revenus issus de l’amnistie fiscale.

Politique restrictive des dépenses

Le canton du Jura doit – comme dit plus haut – faire face à des charges supplémentaires (assurances sociales, santé, social, asile, transport). Sa part au fonds d’infrastructure ferroviaire est, par exemple, de 6,3 millions de francs. Le Gouvernement va donc procéder à une politique restrictive des dépenses pour éviter une augmentation de la pression fiscale sur les citoyens. Dans le domaine du personnel, 7,5 EPT (équivalents plein temps) seront biffés. L’exécutif cantonal a par ailleurs aussi renoncé à reporter des charges sur les communes.

Selon le Gouvernement, la mise en œuvre des mesures OPTI-MA contribue de manière substantielle à la maîtrise des charges. Elle a permis d’éviter de procéder à des arbitrages supplémentaires pour 20 millions. Des mesures pour environ 8 millions sont reportées à 2017. Le solde du programme cantonal d’économies – 15 millions – doit être concrétisé jusqu’en 2018.

Investissements pour 35 millions

Du côté des investissements enfin, le Jura va disposer d’une enveloppe de 35 millions de francs. Les projets planifiés concernent les routes (notamment l’achèvement de l’A16), les bâtiments, l’informatique et la culture (CREA). Les besoins d’investissements en infrastructures pour Jurassica ont été reportés. /rch + comm.

Partager
Link

Galerie photos liée

26.10.2016
Météo