Moutier votera au printemps 2017

Signature de la Zoom sur « Signature de la
Soirée historique à Moutier: le vice-chancelier bernois Michel Walthert, le chancelier prévôtois Christian Vaquin, le conseiller-exécutif bernois Philippe Perrenoud, le maire de Moutier Maxime Zuber, la ministre jurassienne Elisabeth Baume-Schneider et le chancelier jurassien Jean-Christophe Kübler (de gauche à droite) ont signé la "feuille de route" devant mener au vote communaliste au printemps 2017.

« Voulez-vous que la commune de Moutier rejoigne la République et Canton du Jura ? ». C’est à cette question que les Prévôtois seront appelés à répondre, très certainement au printemps 2017. Les cantons de Berne, du Jura et la ville de Moutier ont signé mercredi soir en Prévôté la « feuille de route » devant mener au vote communaliste, conformément à la déclaration d’intention signée le 20 février 2012 sous l’égide de la Confédération.

Le Conseil-exécutif bernois doit maintenant proposer au Grand Conseil les bases légales permettant l’organisation du scrutin. Le canton de Berne s’est engagé à effectuer ces travaux dans les meilleurs délais. A l’entrée en vigueur des bases légales, la commune de Moutier devra mettre le vote sur pied dans un délai d’un an.

Mesurer l’impact financier d’un transfert

Les trois parties ont décidé de mandater un expert indépendant pour mesurer l’impact financier d’un transfert de Moutier du canton de Berne dans celui du Jura. Cet expert ne sera ni jurassien, ni bernois. Les données récoltées devront servir à informer la population prévôtoise pour qu’elle puisse voter en toute connaissance de cause.

Si Moutier décide de rejoindre le canton du Jura, la modification territoriale sera ensuite soumise simultanément à l’approbation du corps électoral des deux cantons sous la forme d’un concordat. La « feuille de route » dit également que si Moutier choisit de rester dans le canton de Berne, la question de son appartenance cantonale sera considérée comme définitivement réglée.

Les trois parties se sont encore engagées à tout mettre en œuvre pour garantir que la campagne se déroule dans un climat serein et empreint de loyauté.

D’abord Moutier

La « feuille de route » signée ce mercredi par les cantons de Berne, du Jura et la ville de Moutier stipule enfin que le cas des autres communes susceptibles de demander un vote communaliste sera, si nécessaire, traité ultérieurement, de manière séparée. En clair, la ville de Moutier votera en premier et seule. D’autres communes pourront ensuite lui emboîter le pas. Reste la motion déposée au Grand Conseil par les députés Manfred Bühler, Dave von Känel et Francis Daetwyler, qui demande que toutes les communes qui optent pour un vote communaliste se prononcent en même temps. Si le texte devait être accepté, il y aurait alors blocage par rapport à la « feuille de route » et les négociations devraient reprendre. /rch

Partager
Link

Galerie photos liée

26.10.2016
Météo