La nouvelle centrale de biogaz pourrait voir le jour en 2017 à Courtemelon

 Zoom sur «   » (touche ESC pour fermer)
C'est dans ce champ que la centrale biogaz de Courtemelon pourrait voir le jour en 2017.

Des intentions ambitieuses du côté de Courtemelon. Un groupement d’agriculteurs de la couronne delémontaine prévoit de bâtir une centrale de biogaz, sous une nouvelle forme. Le projet initial, porté par le Syndicat des communes de la région de Delémont pour l'élimination des ordures et autres déchets (SEOD), envisageait pourtant la réalisation d’une centrale de biogaz avec un système de « liquide brassé » dans une grande fosse à lisier couverte. Le dossier a toutefois été repris par une union de paysans et a été modifié : désormais, il est question d’effectuer une centrale de biogaz en voie « solide ». Concrètement il s’agit selon Vincent Boillat, un des porteurs du projet, « de remplir une sorte de garage avec des matières comme du fumier et des déchets verts en lieu et place du lisier. Le but est ensuite de fabriquer du méthane qui sera valorisé à l’aide d’un moteur à gaz pour arriver à l’objectif ultime : produire de l’électricité et de la chaleur ».

Des travaux estimés à plus de 5 millions de francs

Cette construction permettrait d’alimenter 400 à 500 nouveaux ménages jurassiens annuellement en ce qui concerne l’électricité (production de 1,5 million kilowatt-heure) et la chaleur (production de 800'000 kilowatt-heure). Les déchets valorisés proviendraient de deux sources : de la compostière du SEOD à Boécourt pour les déchets verts et des exploitations agricoles de Delémont et de ses environs pour le fumier. La mise en service du nouveau bâtiment est programmée au terme de l’an 2017. Le coût total de l’installation de la nouvelle centrale de biogaz est, pour l’heure, estimé entre 5 et 6 millions de francs.

Aucune garantie, pour l’heure

Les porteurs du projet espèrent décrocher le permis de construire d’ici la fin de l’année 2016. Avant cette échéance, ils doivent encore signer de nombreuses conventions, notamment avec le SEOD et des communes de la Vallée de Delémont, pour savoir s’ils seront soutenus ou non. /bbo

 

Partager
Link
Météo