Le VCFM monte au front pour les manifestations sportives

Podium du Grand Prix de la Courtine Zoom sur « Podium du Grand Prix de la Courtine » (touche ESC pour fermer)
Le Grand Prix de la Courtine est victime de l'augmentation des coûts des prestations administratives.

Une pétition pour voler au secours des manifestations sportives de la région. Le Vélo club Franches-Montagnes a vu sa facture prendre l’ascenseur lors de l’organisation de courses cyclistes. Suite à la mise en place d’OPTIMA, les émoluments demandés par le canton pour l’autorisation de tels événements doivent correspondre au coût de la prestation. Pour le Grand Prix de La Courtine par exemple, le tarif est passé de 75 à 305 francs entre l’année passée et cette année. Le club taignon a décidé de prendre les choses en mains et lance une pétition « pour des émoluments cohérents en matière d’autorisation de manifestations sportives ». Le texte demande aux autorités cantonales de revoir la manière de facturer ces coûts, trop élevés pour les organisateurs d’événement. Le problème selon les pétitionnaires, c’est le nombre de services qui doivent se prononcer pour chaque autorisation.

Pour Vincent Hennin, coauteur du texte, il existe plusieurs solutions pour diminuer ces frais : « l’autorisation passe par des services qui n’ont pas d’influence sur le résultat de la demande. Ces intermédiaires pourraient être supprimés ». Le membre du comité du VCFM rappelle encore que les demandes sont les mêmes chaque année. « Est-il nécessaire de les faire passer devant tous les services concernés chaque fois ? », se questionne Vincent Hennin. /lbr

Partager
Link

Galerie photos liée

26.10.2016
Météo