Sous les verrous pour avoir écrasé sa femme

Un homme a été condamné à une peine sévère. Son procès s’est tenu mardi devant le tribunal de première instance à Porrentruy. Il a été accusé de délit manqué de meurtre et condamné à trois ans de prison dont un an ferme et à payer les frais de justice qui s’élèvent à 32'000 francs.

Les faits se sont produits au mois d’août 2013 et mettent en scène un couple en proie à de sérieux problèmes conjugaux. La femme souhaitait divorcer depuis plusieurs mois. Au volant de sa voiture, l’homme l’a percutée alors qu’elle se rendait à son travail.

La grande question de ce procès était donc de savoir si l’homme avait percuté sa femme volontairement ou non. Le tribunal a déterminé qu’il ne pouvait s’agir d’un malheureux incident. Selon le juge, Pascal Chappuis, l’acte était bel et bien délibéré, « commis par un mari jaloux, possessif et qui ne supportait pas d’être quitté ».

Lors de l’accident, la victime a d’abord été propulsée sur le pare-brise de la voiture qu’elle a heurté de la tête avant d’être projetée à dix mètres de celle-ci. « Cette image marque d’elle-même la violence inouïe du choc », a tenu à faire remarquer le tribunal. Il n’est donc pas possible d’exclure que la victime ait pu trouver la mort. « Les faits sont très graves », a conclu le juge mardi après-midi en s’adressant au prévenu. /jsr

Partager
Link
Météo