Une attaque contre EDJ

Parlement jurassien Zoom sur « Parlement jurassien » (touche ESC pour fermer)
La politique d'Energie du Jura SA s'est invitée au Parlement jurassien.

Philippe Receveur défend EDJ, Energie du Jura SA, à la tribune du Parlement. Le ministre de l’Environnement et de l’Equipement a répondu mercredi matin à une question orale de Thomas Stettler. Le député UDC est revenu sur la mission confiée récemment à EDJ de mettre en œuvre la stratégie énergétique cantonale. Il a relevé que la société active avant tout dans la distribution du gaz naturel avait investi plus de dix millions de francs dans des projets énergétiques et qu’elle allait continuer à le faire à l’avenir « dans la géothermie, voire les éoliennes ». Thomas Stettler a donc soupçonné EDJ d’avoir « ponctionné les consommateurs de gaz naturel pour financer les projets du canton ».

Philippe Receveur vole au secours d’EDJ

Sur le fond, Philippe Receveur a répondu que la société avait respecté les mécanismes de détermination des prix et les règles du marché. Le ministre a précisé qu’EDJ n’avait pas pratiqué de « spécificités jurassiennes » pour réaliser des bénéfices plus importants. Quant à la forme, Philippe Receveur a vivement critiqué la méthode de l’élu UDC. Le ministre a accusé Thomas Stettler « d’utiliser le soupçon et de faire peur ainsi que d’induire en erreur ». Philippe Receveur l’a invité à plutôt se réjouir. « Vous devriez être content que le canton du Jura soit majoritaire dans une société qui lui sert de bras agissant au service de la réalisation du tournant énergétique pour lequel, jusqu’à aujourd’hui, votre parti n’a pas fait grand-chose », a déclaré le ministre de l’Environnement et de l’Equipement. /fco

Partager
Link

Galerie photos liée

26.10.2016
Météo