Cent personnes pour le Pantographe

Le coordinateur permanent du Pantographe Gilles Strambini a collé un coeur géant sur la façade de Tornos pour symboliser le chagrin d'amour que vit le collectif culturel en ce moment Zoom sur « Le coordinateur permanent du Pantographe Gilles Strambini a collé un coeur géant sur la façade de Tornos pour symboliser le chagrin d'amour que vit le collectif culturel en ce moment » (touche ESC pour fermer)
Le coordinateur permanent du Pantographe Gilles Strambini a collé un coeur géant sur la façade de Tornos pour symboliser le chagrin d'amour que vit le collectif culturel en ce moment

Une centaine de personnes est venue soutenir le Pantographe lundi soir à Moutier. Le collectif culturel organisait une manifestation pour protester contre son expulsion de l’ancienne usine Junker, propriété de Tornos. C’est d’ailleurs devant le bâtiment du fabricant prévôtois de machines-outils que s’est tenu le rassemblement. Le Pantographe a présenté son plan d’action devant le public, un plan qui consiste essentiellement à demander le soutien d’acteurs politiques et culturels. Le collectif veut aussi lancer une initiative communale pour mieux protéger les structures culturelles contre ce genre de situations à l’avenir. Il espère également pouvoir s’entretenir prochainement avec Tornos pour trouver une solution à l’amiable. /ast

Partager
Link
Météo