Les gens du voyage à Soyhières: l'idée sera analysée

Le sort des gens du voyage étrangers n’est peut-être pas encore ficelé. Une nouvelle aire d’accueil a été formulée, alors que le Gouvernement avait officiellement porté son choix au mois d’avril sur la bretelle autoroutière de l’A16 vers Courrendlin. Mais au vu des diverses réactions, le site d’implantation pourrait encore changer. « Les gens du voyage ont besoin de plus d’intimité » : cet argument a souvent été entendu depuis la décision d’installer les gens du voyage à l’entrée de l’autoroute. Et ce critère a retenu l’attention d’un membre de la commission de l’environnement et de l’équipement du Parlement jurassien. Commission qui est en train d’analyser la fiche du plan directeur cantonal sur les gens du voyage, validée par le Gouvernement.  

Selon nos informations, cette personne a ainsi proposé une alternative à Courrendlin : à savoir l’emplacement situé à côté de la STEP à la sortie de Soyhières direction Bâle.

La CEE se prononce ce mercredi

Une proposition que la commission de l’environnement et de l’équipement doit justement étudier ce mercredi afin d’évaluer la faisabilité de ce site. Du côté de la commune de Soyhières, le maire Pierre Morel n’a jamais entendu parler de cette possibilité.

Quoi qu’il en soit, le temps presse car selon le président de la commission, Claude Schlüchter, le Parlement devrait se prononcer sur la fiche du plan directeur cantonal le 9 décembre. /afa

Partager
Link

Galerie photos liée

26.10.2016
Météo