Nouveau licenciement collectif dans la région

  Zoom sur «    » (touche ESC pour fermer)
Seize emplois supprimés chez Prototec et Manufacture La Joux-Perret

À nouveau des licenciements dans des entreprises horlogères de la région. Douze emplois sont biffés chez Prototec SA et quatre autres au sein de la Manufacture La Joux-Perret. Ces deux sociétés en main du groupe Citizen Watch, basées à La Chaux-de-Fonds, comptent ensemble plusieurs centaines d’employés et sont spécialisées dans la production de mouvements mécaniques et de complications horlogères.

Les employés concernés ont été informés il y a quinze jours. Le syndicat Unia, partenaire de ces entreprises conventionnées, a pris part à la procédure de consultation. Un plan social a été mis en place.

Le directeur général commun aux deux sociétés ne peut que regretter la décision. Selon Frédéric Wenger, aucun signe de reprise ne permettait d’éviter cette issue. Il compte sur les Fêtes de fin d’année et les Salons internationaux de Genève et Bâle pour espérer une reprise du marché.

Ce licenciement collectif intervient dans un contexte économique très tendu pour le secteur, notamment en raison de l’essoufflement du marché chinois. Rien que la semaine dernière, on apprenait que les Ateliers d’horlogerie Gilbert Petit-Jean aux Brenets envisagent de se séparer de 72 collaborateurs. De son côté, l’entreprise Parmigiani à Fleurier a confirmé devoir licencier 17 employés. /gwe

Partager
Link
Météo