Ursule Babey, une archéologue reconnue

La plus belle des récompenses après dix ans de dur labeur. Ursule Babey a obtenu le titre de docteure en archéologie à l’Université de Neuchâtel fin octobre pour sa thèse intitulée « Archéologie et histoire de la terre cuite en Ajoie, Jura, Suisse (1750-1900). Les exemples de la manufacture de faïence de Cornol et du centre potier de Bonfol ». L’Ajoulote a même décroché la plus haute mention qui puisse être attribuée dans le cadre d’un travail de doctorat. Les résultats de ses recherches sont qualifiés de pionnier dans le sens où ils mettent en lumière l’univers méconnu des céramistes des 18e et 19e cycles de la région, alors que l’archéologie s’intéressait jusque-là à des périodes plus anciennes.

Ursule Babey va désormais s’atteler à publier sa thèse dans la collection des « cahiers d’archéologie jurassienne ». Et l’archéologue tiendra une conférence organisée par le Cercle d’archéologie de la Société jurassienne d’Émulation le vendredi 20 novembre à 18 heures au Restaurant du Lion d’Or à Cornol. L’entrée est libre et sans inscription. /afa

Partager
Link
Météo