Contrôles routiers: 5% d'infractions

« Le bilan de cette campagne de sécurité routière est positif. Il le serait encore plus avec 0 % d’infractions, mais c’est déjà pas mal », déclare Claude Hulmann, le chef de la section circulation et opération de la police jurassienne. Du 26 octobre au 6 novembre, la police cantonale a mené une soixantaine de contrôles dans les trois districts. « Un peu plus de 200 infractions ont été constatées sur les quelques 4'000 véhicules passés au crible, soit 5 % d’infractions », précise Claude Hulmann.

113 km/h et 2,6‰

Parmi les infractions commises, 146 conducteurs feront l’objet d’une amende d’ordre et 23 seront dénoncés au Ministère public. La vitesse maximale constatée dans une zone 50 km/h est 100 km/h, alors que dans la robe 80 un automobiliste a roulé à 113 km/h. Sept conducteurs ont été contrôlés en état d’ébriété ou d’ivresse qualifiée. Deux circulaient sous l’emprise de stupéfiants. Le taux d’alcoolémie le plus haut relevé se monte à 2,6‰. Ces personnes ont également été dénoncées au Ministère public. La police a aussi procédé à une cinquantaine de contrôles techniques.

« L’objectif de cette campagne était de sensibiliser les usagers de la route aux principaux facteurs de risque au volant, en particulier la vitesse, l’alcool et la conduite sous l’effet de stupéfiants ou de médicaments », ajoute le chef de la section circulation et opération de la police cantonale jurassienne. Un accent a aussi été porté sur le contrôle technique des véhicules et le trafic lourd. À noter qu’une telle campagne de sécurité routière sera reconduite. /afa+comm

Partager
Link

Galerie photos liée

25.01.2016
Météo