Les chauffeurs de la Poste manifestent

Un camion bloquait la sortie de la base de distribution de Bienne mercredi matin, empêchant la sortie des facteurs qui livrent les colis Zoom sur « Un camion bloquait la sortie de la base de distribution de Bienne mercredi matin, empêchant la sortie des facteurs qui livrent les colis » (touche ESC pour fermer)
Un camion bloquait la sortie de la base de distribution de Bienne mercredi matin, empêchant la sortie des facteurs qui livrent les colis

Les chauffeurs poids lourds de la Poste se mobilisent pour sauver leurs emplois. Ils ont mené une action mercredi matin à 7h à Bienne pour protester contre la suppression de 187 emplois confirmée jeudi dernier par le géant jaune. Ce dernier souhaite entièrement supprimer son service de transport de véhicules lourds. Un camion a été disposé à la sortie de la base de distribution de la cité seelandaise pour empêcher les facteurs « colis » de partir en livraison. L’action a duré environ 40 minutes.

Récolte de signature en cours

Une pétition a par ailleurs circulé et sera remise à la direction de la Poste. Le document demande que le géant jaune conserve 30% du trafic poids lourd total, qu’il renouvelle sa flotte de camion, et qu’il engage de nouveaux apprentis pour rajeunir le personnel dans ce secteur. Les chauffeurs et les syndicats ont donc toujours l’espoir d’un retour en arrière. Ils évoquent déjà des actions de plus grande ampleur dans le cas où leurs voix ne seraient pas entendues.

La Poste surprise

Du côté de la Poste, cette manifestation a suscité la surprise. La porte-parole Nathalie Dérobert explique que ce n’est pas comme ça que l’entreprise conçoit les relations avec ses partenaires sociaux. Elle rappelle qu’une convention collective de travail a été signée il y a quelque mois, et qu’elle inclut une clause de paix du travail, qui consiste à renoncer à mener des grèves. Quelle sera la réaction de la poste si les actions se durcissent ? Nathalie Dérobert explique que « des mesures adéquates seront prises », sans préciser quelles seraient ces mesures. Elle indique uniquement qu’elles pourraient porter sur le partenariat social ou sur le plan du droit civil. /ast

Partager
Link
Météo