Du cocido au boudin

José Baldomir nous a accueilli chez lui pour nous parler de sa perception de la Saint-Martin Zoom sur « José Baldomir nous a accueilli chez lui pour nous parler de sa perception de la Saint-Martin » (touche ESC pour fermer)
José Baldomir nous a accueilli chez lui pour nous parler de sa perception de la Saint-Martin

Un accent hispanique pour parler de la Saint-Martin. José Baldomir est le président du Centre espagnol de Porrentruy. Il vit depuis 36 ans dans le Jura et a participé aux festivités du cochon dès son arrivée dans le canton. Dans le cadre de notre série sur la Saint-Martin, nous sommes allés le trouver chez lui, à Buix, pour qu’il nous raconte sa rencontre avec la fête ajoulote. Dans son pays d’origine, le cochon fait aussi partie des mets traditionnels. Il est alors cuisiné à la manière d’un pot-au-feu composé de toute sorte de morceau de l’animal : saucisson, jambonneau, lard. C’est le cocido. L’Espagnol s’est bien acclimaté à la coutume ajoulote, il apprécie particulièrement le boudin et l’ambiance « fantastique ». Léandre Berret lui a demandé de lui expliquer sa première fois (un entretien à écouter sur ordinateur).

Partager
Link

Galerie photos liée

12.11.2016
Météo