"On a frôlé la tragédie"

Bâtiment du Tribunal Jura bernois - Seeland à Bienne Zoom sur « Bâtiment du Tribunal Jura bernois - Seeland à Bienne » (touche ESC pour fermer)
Bâtiment du Tribunal Jura bernois - Seeland à Bienne

Le chauffard qui comparaissait depuis mardi devant la justice à Bienne paie un lourd tribut de sa folle course-poursuite menée en juin 2013 dans la banlieue biennoise. Le prévenu d’origine turc a été condamné, jeudi matin, à 5 ans et 8 mois de peine privative de liberté. L’homme, domicilié à la Chaux-de-fonds, a notamment été reconnu coupable de mise en danger de la vie d’autrui et de délit de chauffard. Il avait manqué de heurter un agent en forçant un barrage de police en juin 2013 à Safnern, après s’être soustrait à un contrôle au centre de Bienne.

Pas de tentative de meurtre par dol éventuel  

La sentence semble sévère et pourtant le Ministère publique réclamait bien plus à l’encontre de ce multirécidiviste : à savoir 9 ans de prison ferme. Le Tribunal n’a, finalement, pas retenu l’accusation de tentative de meurtre par dol éventuel à l’encontre de l’agent de police qui était en train de poser la herse. Selon la justice, il ne peut pas être prouvé que le prévenu ait tenu pour possible de percuter le policier puisque que seul son objectif de s’échapper comptait pour lui.

Multiples violations de la LCR

Par contre, c’est indéniable que l’homme a mis en danger de nombreuses personnes lors de sa fuite. Dépassements interdits, ronds-points à contresens et vitesses excessives, le prévenu a violé une multitude de règles de la loi sur la circulation routière. Son comportement n’a, heureusement, pas eu de conséquences graves pour les piétons et autres conducteurs qui ont croisé sa route ce 5 juin 2013.  «On a frôlé la tragédie» a d’ailleurs déclaré jeudi matin le président du Tribunal, Maurice Paronitti. /nme   

Partager
Link
Météo