Le budget passe facilement la rampe à Porrentruy

Le Conseil de ville de Porrentruy a largement approuvé jeudi soir le budget 2016, déficitaire de près d’un million de francs. Les élus étaient réunis pour leur sixième séance de l’année à l’Hôtel de ville. Le budget communal présenté affiche un déficit de 916'406 francs. Il a été accepté par tous les partis hormis le PLR, dont les membres se sont abstenus lors du vote final. Les libéraux-radicaux ont tenté plusieurs fois de faire baisser ce chiffre et prévoyaient, en coupant dans certaines charges prévues, de faire économiser 100'000 francs à la ville. Aucune de leurs propositions n’a toutefois été plébiscitée par les autres conseillers.

Un point du budget a suscité l’étonnement chez certains élus : à savoir la somme de 140'000 francs prévue pour la promotion touristique. Le maire de la capitale ajoulote a expliqué que la ville réfléchissait à créer un nouvel événement : « Les touristes affluent en fin d’année avec la Saint-Martin mais le début de saison reste plutôt creux. Il faut dynamiser Porrentruy à cette période de l’année et créer un événement de grande ampleur ». Pierre-Arnauld Fueg n’a rien laissé filtrer de plus à ce sujet.

Au final, le budget a été approuvé, ainsi que la quotité d’impôt, fixée à 2,05.

Deux crédits validés

Les élus bruntrutains devaient également discuter de deux crédits : le premier de 122'800 francs concernait la poursuite de la coopération intercommunale dans le domaine de la politique énergétique. La capitale ajoulote a obtenu l’année passée le label Gold des Cités de l’énergie et veut étendre son rôle régional. Les efforts de Porrentruy dans ce domaine ont été salués par les élus qui ont donné leur aval au Conseil municipal pour poursuivre en ce sens.

Un autre crédit de 130'000 francs a passé la rampe. Une enveloppe destinée à financer une étude pour renouveler le plan directeur des déplacements et du stationnement. Une analyse détaillée va être menée afin de pouvoir redimensionner l’offre en stationnement de Porrentruy. Le projet s’inscrit dans la démarche participative « Cœur de ville », initiée en 2012 et qui a pour but de rendre la vieille ville plus attrayante pour les visiteurs. Le crédit a été majoritairement approuvé par le Conseil de ville.

La ligne ferroviaire Porrentruy-Bonfol inquiète les élus

Une résolution interpartis pour soutenir la ligne Porrentruy-Bonfol a été acceptée à l’unanimité. Les conseillers de ville ont été interpellés par le sort de la ligne ferroviaire ajoulote. Ils demandent au Conseil municipal de suivre très attentivement l’évolution du dossier et de prendre les mesures nécessaires pour garantir la survie de cette voie ainsi que son inscription dans une logique de RER jurassien. /lbr

Partager
Link
Météo