Vers un morcellement du Jura bernois?

La résolution de la Question Jurassienne pourrait donner naissance à des enclaves entre les cantons de Berne et du Jura. Les communes du Jura bernois qui souhaitent déposer une demande pour se prononcer sur leur avenir institutionnel ont jusqu’au 24 novembre pour le faire. A une semaine du délai, les positions des communes sur cet épineux dossier laissent entrevoir la possibilité d’un morcellement du territoire à l’issue des votes de 2017. Roches, par exemple, pourrait se retrouver coupée du reste du canton de Berne en cas de départ de Moutier.

Un scénario pas plaisant mais pas catastrophique

Le vice-chancelier du canton de Berne, Michel Walthert, ne voit cependant pas ce scénario d’un œil alarmiste. Il admet que ce serait dommageable pour le canton de Berne mais cela ne posera pas de graves problèmes organisationnels. Il rappelle que les élèves de La Ferrière utilisent déjà les infrastructures scolaires de La Chaux-de-Fonds pour le degré secondaire. L’école secondaire de la Courtine basée à Bellelay constitue également un bel exemple d’une collaboration intercantonale fructueuse.  

Un article de loi pour sauver la mise  

Si une commune venait à avoir des difficultés à fonctionner en raison de son isolement avec son propre canton, elle pourrait toujours demander un nouveau vote pour changer d'appartenance cantonale en implication de l’article 53.3 de la Constitution fédérale. Cette demande pourrait intervenir même si la commune en question n’a pas demandé la tenue du vote communaliste dans le délai imparti, précise Michel Walthert. /nme   

Roches Zoom sur « Roches » (touche ESC pour fermer)
Roches pourrait se transformer en enclave bernoise si Moutier venait à rejoindre le canton du Jura en 2017

Partager
Link
Météo