La lutte pour éviter les fermetures d’écoles s’organise

Promouvoir les classes à degrés multiples pour que les écoles des petits villages gardent leurs portes ouvertes. C’est l’objectif d’un groupe crée à la fin de l’été à Soulce et Undervelier. Composé d’une demi-douzaine de citoyens et de politiciens, ses membres ont décidé d’explorer toutes les pistes possibles pour maintenir des classes ouvertes dans leur village. Ils visent également à élargir la problématique à l’ensemble du Jura.

Claude Braun et Jean-Claude Crétin sont à l’origine de cette démarche. Tous deux étaient membres de la commission scolaire de l’école primaire de Haute-Sorne et représentaient Soulce et Undervelier. Une commission qu’ils ont quittée il y a quelque mois suite au refus du Service de l’enseignement d’ouvrir la porte aux classes à multi-degrés, faute de base législative cantonale.

Aujourd’hui encore, les deux places destinées aux villages de Soulce et d’Undervelier dans cette commission scolaire de Haute-Sorne sont toujours vacantes. Pas plus tard que mardi, le Conseil général a tenté de repourvoir les postes, sans succès. Personne dans les deux villages ne semble intéressé par cette fonction. Résignation, rancune, déception ou encore fatalisme habitent les citoyens des deux villages et expliquent ce manque d’intérêt, nous ont précisé Jean-Claude Crétin et Claude Braun.

Mais l’idée des classes à degrés multiples n’est pas pour autant rangée au placard. Nos deux hommes sont lancés dans la mise sur pied de ce groupe qui vise à promouvoir les degrés multiples pour sauvegarder les petites écoles.

Plusieurs démarches en cours

Ce groupe de travail a entrepris plusieurs démarches. Tout d’abord, une lettre a été envoyée à tous les députés et suppléants du Parlement jurassien. Elle demande aux politiciens de se positionner sur la démarche et de voir dans quelle mesure la création de classes à degrés multiples est possible. Une quinzaine d’entre eux y ont répondu favorablement. A cela s’ajoute une motion déposée fin septembre par Erica Hennequin, députée verte au législatif cantonal. Le texte demande au Gouvernement de prendre les mesures nécessaires pour que les classes à multi-degrés puissent devenir une alternative possible dans le Jura et de prévoir un complément de formation pour les enseignants  concernés. Enfin, les membres du groupe veulent organiser dans les prochaines semaines des séances publiques d’information sur cette problématique. /jpp

Partager
Link
Météo