Le PSA entre dans la danse

Peter Gasser Zoom sur « Peter Gasser  » (touche ESC pour fermer)
Peter Gasser et le PSA sont désormais en lice dans l'élection complémentaire au Conseil-exécutif.

Le Parti socialiste autonome s’invite dans la course à la succession de Philippe Perrenoud au gouvernement bernois. Le PSA a décidé samedi lors de son assemblée générale de lancer un candidat, à savoir le député de Bévilard Peter Gasser. Le Parti socialiste autonome propose de soumettre la candidature de son poulain au PS bernois face à celle du député PSJB de Malleray Roberto Bernasconi. Le Parti socialiste du canton de Berne investira son favori le 16 décembre prochain lors de  son congrès. Le PSA propose donc une sorte de primaire à gauche et n’exclut aucun scénario à l’issue de la décision du PS bernois. Il pourrait maintenir la candidature de Peter Gasser ou décider de la retirer. Le président du PSA, Valentin Zuber, ne souhaite pas dire si son parti demanderait des compensations en échange d’un éventuel retrait du candidat socialiste autonome. « Ce que l’on pourrait négocier par la suite, ce sont des discussions que nous devons avoir avec le PS bernois et le PSJB » indique Valentin Zuber qui précise qu’il souhaite dans un premier temps que le meilleur des deux candidats l’emporte.

Le PSA, Roberto Bernasconi et... Pierre-Alain Schnegg

Le PSA se défend de vouloir saborder la candidature de Roberto Bernasconi. Il considère, au contraire, qu’il s’agit d’une main tendue au PS bernois pour permettre à la gauche de conserver le fauteuil de Philippe Perrenoud lors de l’élection du 28 février. Valentin Zuber et son parti estiment que Roberto Bernasconi n’est pas en mesure de remporter cette élection, notamment face au candidat UDC Pierre-Alain Schnegg. Il rappelle que sa formation représente la première force de gauche dans le Jura bernois et affirme que c’est Peter Gasser qui a le plus de chances de garder le siège francophone dans le camp socialiste, vu le mode de scrutin qui se joue à la moyenne géométrique.

Pour Valentin Zuber, la candidature de Peter Gasser ne fait, par ailleurs, pas le jeu de la droite. Il considère, au contraire, que le PS bernois et le PSJB feraient « une erreur tactique grave » en maintenant leur candidat face à Peter Gasser puisque ce dernier serait « davantage soutenu » dans le Jura bernois, selon Valentin Zuber. Le président du PSA souligne toutefois que tant son parti que le PS bernois sont « pour l’heure » d’avis qu’il faudra choisir un seul candidat pour ne pas diviser les voix de la gauche. /comm + fco

Partager
Link
Météo