« Plus que l’accord, l'important est son contenu et son respect »

Climat Zoom sur « Climat » (touche ESC pour fermer)
photo: archives

Le climat. Voilà bien l’un des thèmes forts de ce début de XXIe siècle. Le climat change, préoccupe et fait évoluer la société humaine. Dès dimanche à Paris, la Conférence sur le climat (COP 21) permettra de savoir si les pays du monde parviennent à s’entendre pour préserver la planète. Son objectif premier est de trouver un accord pour limiter le réchauffement climatique à 2 degrés d’ici 2100.

En amont de ce rendez-vous attendu par le monde entier, La Matinale de RFJ a accueilli Martine Rebetez jeudi. Cette Jurassienne d’origine est climatologue et professeure à l’université de Neuchâtel ainsi qu’à l’institut fédéral de recherche sur la forêt, la neige et le paysage (WSL). Elle s’attend à ce que les pays trouvent un accord, mais « la question est de connaître son contenu et de savoir si les pays parviendront à le respecter », a déclaré Martine Rebetez. Elle estime encore qu’il faut mettre un terme à l’ère pétrolière. « Il faut cesser de se laisser dominer par les pays producteurs de pétrole et de charbon. Ces énergies nous ont apporté un développement certes, mais c’est le moment d’arrêter avant que cela nous amène vers des catastrophes. Il faut passer à autre chose. » Et autre chose, c’est quoi ? « Une réduction de notre consommation d’énergie et des énergies renouvelables » selon Martine Rebetez, qui espère que « certains pays, dont la Suisse, sauront montrer l’exemple ». /clo

Retrouvez l’intégralité du direct de La Matinale ci-dessous (uniquement depuis un ordinateur)

Quels sont les objectifs de la COP 21 ?

Quel rôle la Suisse doit-elle jouer ?

Que peut-on réellement attendre du monde politique ?

Partager
Link
Météo