Le SIDP se penche sur les déchets

La dernière assemblée de l'année du SIDP s'est tenue à l'Inter à Porrentruy Zoom sur « La dernière assemblée de l'année du SIDP s'est tenue à l'Inter à Porrentruy » (touche ESC pour fermer)
La dernière assemblée de l'année du SIDP s'est tenue à l'Inter à Porrentruy.

L’ordre du jour était chargé pour la dernière assemblée de l’année du SIDP. Les délégués du Syndicat intercommunal du district de Porrentruy se sont retrouvés mercredi soir à l’Inter à Porrentruy. Pour cette dernière réunion avant la pause hivernale, les maires du district se sont penchés sur un crédit pour la patinoire, un projet de déchetterie régionale, puis sur des conteneurs semi-enterrés et enfin sur le budget 2016. Tous les points ont été approuvés.

Les déchets, une préoccupation régionale

Une déchetterie régionale pourrait voir le jour en Ajoie. Les maires du district ont accepté, par 17 voix contre une et 3 abstentions, l’idée d’un sondage pour savoir si les communes consentent à céder leur compétence en la matière au SIDP. Le concept présenté par le comité prévoit une grande déchetterie, contrôlée, clôturée, avec des horaires fixes pour toute la région. Ce centre permettrait la collecte de n’importe quel déchet tous les jours de la semaine pour la population. Des écopoints (endroit de collecte ouvert, pour le verre, le carton ou le papier) resteraient toutefois dans les villages. Daniel Egloff, membre du comité et maire de Beurnevésin précise que la masse de différents déchets est telle actuellement qu’il est nécessaire de centraliser. « On ne peut pas tout récolter dans une commune et créer une grande structure réduit les coûts », précise-t-il. Le projet ne verra toutefois le jour, selon les réponses des communes, que s’il touche un volume de 15'000 habitants minimum. Il deviendrait alors rentable à un coût de 30 francs par habitant.

Un second point de l’ordre du jour concernait les déchets et plus précisément le ramassage des sacs taxés par le biais de conteneurs semi-enterrés. Les 22 maires se sont prononcés par 15 voix et 6 abstentions en faveur du principe d’extension de cette manière de faire sur l’ensemble des communes. Ce système permettrait une accessibilité en tout temps pour la population et la fin des sacs-poubelles dans les rues. Les communes, elles, y gagneraient en temps et en argent : à Courtedoux, par exemple, il faudrait installer sept conteneurs (1 pour 120 habitants environ), pour un gain de 70 minutes par semaines et une économie annuelle de 13'600 francs. Il faudrait entre quatre et cinq ans pour amortir l’investissement.

Par ce biais, le SIDP souhaite garantir que la taxe des sacs n’augmente pas. Le système actuel dit de « porte-à-porte » ne l’assurant pas.

Les maires ont accepté, par 15 oui et 6 abstentions, que le financement de l’achat du conteneur et son installation soient à la charge du SIDP. Ils ont aussi décidé à l’unanimité de lancer un nouveau sondage auprès des communes à ce sujet.

Une étape importante pour la patinoire

Le premier crédit pour lancer le processus de rénovation de la patinoire de Porrentruy passe la rampe. Par 18 oui, 1 non et deux abstentions, les délégués ont approuvé un crédit de 156'600 francs destiné à l’achat de l’avant-projet des utilisateurs (le Curling Club Ajoie, le Club des Patineurs d’Ajoie et le Hockey Club Ajoie). Cette première étape permettra de consolider et de travailler ce projet afin d’avoir une base solide pour la suite et notamment chercher des donateurs et lancer un appel d’offres. Le fond ad hoc alimenté par les communes durant trois ans au SIDP sera utilisé pour ce premier mandat. Le calendrier a été précisé, les travaux de rénovation devraient débuter en avril 2018 pour que les hockeyeurs du HCA puissent jouer sur sa nouvelle glace dès l’automne.

Un bénéfice de près de 50'000 francs pour le budget

Le budget 2016 du syndicat a été approuvé à la majorité évidente par les membres. Le compte de fonctionnement table sur un bénéfice de 49'140 francs. /lbr

Partager
Link
Météo