Porrentruy poursuit son projet de ville intelligente

Un des projets présentés vendredi porte sur une plateforme web proposant des parcours personnalisés à travers la ville. Zoom sur « Un des projets présentés vendredi porte sur une plateforme web proposant des parcours personnalisés à travers la ville. » (touche ESC pour fermer)
Un des projets présentés vendredi porte sur une plateforme web proposant des parcours personnalisés à travers la ville.

Sept projets pour faire de Porrentruy une « ville intelligente ». La société Creapole et les autorités bruntrutaines ont fait le point vendredi sur le programme mysmartcity.ch une année après son lancement. Son objectif est de développer et de tester des projets innovants pour mieux appréhender le développement urbain, la gestion des ressources et l’interaction entre les différents acteurs d’une ville (administration, population et entreprises). En tout, sept projets ont été mis sur pied en collaboration avec différents centres de compétences cantonaux, des entreprises et des start-up. Ces prototypes concernent des domaines aussi variés que la gestion énergétique de bâtiments, l’élaboration d’un processus de pavés innovants ou encore la mise en place d’un générateur de parcours personnalisé sur internet. Le budget de la phase pilote s’est élevé à un peu plus de 600'000 francs dont plus de la moitié a été financée par des partenaires privés. Le canton du Jura et la Confédération ont participé à hauteur de 237'000 francs.  

Un projet concret pour les places de parc

Parmi les sept projets en phase de réalisation, une plateforme pour gérer de manière intelligente les places de parc en ville a été mise sur pied. Les autorités sont parties du constat qu’environ 30% des véhicules circulant en ville constituaient du trafic parasite. L’idée est donc d’aiguiller les automobilistes sur les places libres plutôt que de les laisser chercher. La première phase va s’axer sur les grands parkings existants, des panneaux seront mis en place pour indiquer le nombre de places restantes. La deuxième phase aura pour but de généraliser le système sur l’ensemble de la ville, les automobilistes seront guidés directement par une application pour smartphone.    

Une volonté d’étendre le programme

La société Creapole a par ailleurs annoncé qu’elle souhaitait étendre son projet mysmartcity.ch à d’autres villes de l’Arc jurassien dans le cadre de la politique régionale dès l’année prochaine. Des discussions sont en cours avec plusieurs villes. /alr + comm  

 

Partager
Link
Météo