De l’argent supplémentaire pour la Grande Ecluse

Conseil de Ville Delémont Zoom sur « Conseil de Ville Delémont  » (touche ESC pour fermer)
Le Conseil de Ville Delémont a accepté de débloquer de l'argent supplémentaire pour la Grande Ecluse.

Le Conseil de ville de Delémont a donné son aval lundi soir à un crédit supplémentaire de 650'000 pour la réalisation de la centrale hydroélectrique de la Grande Ecluse. Le législatif delémontain s’est exprimé par 37 voix contre 2 lors du vote final. La somme s’ajoute à un premier crédit de 1'715'000 francs qui avait été accepté en juin 2014 pour la construction de ce nouvel équipement qui est entré en service au début du mois, sur la Sorne, à proximité du camping. Une rallonge financière a toutefois dû être demandée suite à plusieurs problèmes survenus sur le chantier : des mauvaises surprises géologiques, des inondations et des aménagements divers.

Le crédit supplémentaire de 650'000 francs a suscité quelques discussions et une interruption de séance lundi soir au sein du Conseil de ville. Une proposition portée par le groupe radical a été adoptée par le plénum. Elle prévoit de consacrer le bénéfice réalisé par la vente de courant issu de la centrale à l’amortissement du crédit supplémentaire. Le Conseiller communal en charge du dossier, Jean-Yves Gentil, s’est rallié à cette modification, de même que la majorité du législatif par 23 voix contre 3.

Une autre modification demandée par l’UDC Dominique Baettig a été, en revanche, rejetée. Elle demandait de retirer du crédit supplémentaire la somme de 200'000 francs due aux dégâts causés par les inondations et pour laquelle des discussions avec les assurances sont encore en cours.

Et la lumière sera…

Le Conseil de ville de Delémont a, par ailleurs, accepté sans difficultés par 38 voix contre 0 un autre crédit de 1'850'000 francs pour le projet « Voie lactée ». La somme permettra d’assainir l’éclairage public et de remplacer toutes les ampoules à mercure par des LED. En tout, 1'611 points d’éclairage – sur les 3'000 recensés en ville - seront changés. Les travaux seront réalisés en 2016 et 2017. Le législatif de la capitale jurassienne a également donné son feu vert à la poursuite de la collaboration entre Fontenais, Porrentruy et Delémont en matière de politique énergétique.

Un postulat passe, l’autre pas et un parking à délimiter

Le Conseil de ville de Delémont a aussi accepté lundi soir par 38 voix contre 1 un postulat du socialiste Mehmet Suvat intitulé « Passage sous-voie de la gare : réduire le sentiment d’insécurité ». Le texte demande au Conseil communal de s’approcher des CFF pour envisager des aménagements à l’endroit en question. La conseillère communale François Collarin a indiqué qu’une rencontre était d’ores et déjà prévue début janvier avec l’ancienne régie fédérale.

Le législatif delémontain a, en revanche, refusé par 18 voix contre 12 un postulat de l’UDC Dominique Baettig qui portait le titre : « Utiliser l’énergie en friche Blue Energy, une innovation révolutionnaire pour la ville de Delémont ».

Enfin, à l’heure des questions orales, la conseillère communale Françoise Collarin a été interpellée suite à un problème survenu au début du mois sur le parking de la patinoire. Un automobiliste avait garé son véhicule sur l’unique voie d’accès, ce qui avait bloqué plus de trente voitures pendant sept heures. François Collarin a affirmé qu’une demande de permis de construire pour mieux délimiter la zone en question allait être déposée d’ici à la fin de l’année et que des travaux seraient entrepris dès le printemps prochain. /fco

Partager
Link
Météo