Des nouvelles places en crèches et des nouveaux modes de gestion

Le Gouvernement jurassien a validé le principe d’une augmentation d’une centaine de places de crèches pour la période 2016 à 2018. L’étude menée en 2006 quant aux besoins en places de crèches à l’horizon 2018 prévoyait dans son scénario le plus élevé un besoin de 990 places. Fort des dernières projections en matière de besoins exprimés, ce chiffre devrait s’avérer exact. Cette augmentation devrait ainsi permettre de couvrir l’ensemble des besoins. 

Une adaptation du financement

Le Gouvernement  a également pris des options en ce qui concerne le financement des structures d’accueil. Il a arrêté les nouvelles modalités de subventionnement qui entreront en vigueur le 1er août 2016. À compter de cette date, l’admission des charges des structures d’accueil à la répartition des dépenses de l’action sociale dépendra en partie du nombre d’heures de garde fournies par les différentes crèches et unités d’accueil pour écoliers.

De plus, le programme OPTI-MA prévoit la réalisation d’économies pour un montant total de 1,5 million de francs dans le domaine de l’accueil de jour de la petite enfance. Afin d’atteindre cet objectif, l’Exécutif jurassien a pris le parti d’agir sur trois axes : assouplissement des normes d’encadrement, déplafonnement du tarif pour les usagers et participation des employeurs au financement de ce secteur.

Dans l’ensemble, ces différentes mesures sont destinées à stabiliser les coûts de ce secteur au cours de la prochaine législature, tout en permettant de créer les dernières places nécessaires pour couvrir la demande résiduelle, notamment dans les villes de Delémont et Porrentruy. /comm+emu

Partager
Link

Galerie photos liée

26.10.2016
Météo