L'Hôpital du Jura est en bonne santé

Hôpital du Jura Zoom sur « Hôpital du Jura » (touche ESC pour fermer)
L'Hôpital du Jura table sur un léger bénéfice dans son budget 2016.

Un bénéfice de 140'000 francs avec une diminution de l’endettement d’un million de francs comprise. L’Hôpital du Jura prévoit de bons résultats en 2016. Le Conseil d’administration de l’établissement vient d’accepter le budget de l’an prochain, selon un communiqué publié lundi matin. L’H-JU relève que ces prévisions sont d’autant plus réjouissantes qu’elles intègrent une diminution de 1,3 million de francs des prestations d’intérêt général par le canton du Jura. Par ailleurs, l’établissement pourra garantir la progression des salaires en 2016 avec l’octroi d’un échelon salarial.

Des mesures organisationnelles qui portent leurs fruits

L’H-JU explique ces prévisions positives notamment grâce aux « nombreuses mesures organisationnelles mises en place ces derniers mois ». L’établissement cite notamment la réunification des blocs opératoires sur le site de Delémont. La mesure « permettra pour la première fois durant une année complète d’améliorer le fonctionnement des soins aigus et de réduire les coûts d’exploitation », indique l’H-JU. L’Hôpital du Jura relève également que le site de Porrentruy passe par une phase « extrêmement dynamique » avec sa nouvelle unité de gériatrie aiguë. Par ailleurs, « le nombre de lits de rééducation médico-gériatrique est en croissance et le nombre de lits d’attente augmentera pour faire face à la croissance du nombre de personnes à la recherche d’un lieu de vie ».

L’H-JU relève encore que les résultats prévus dans le budget 2016 permettront d’assurer les investissements futurs, soit la réorganisation du site de Porrentruy, avec notamment la rénovation du cinquième étage et l’amélioration du flux des patients.

Une nouvelle CCT pour l’H-JU

L’Hôpital du Jura a également mis en place une nouvelle Convention collective de travail. La CCT revalorise l’indemnisation de la pénibilité au travail la nuit et durant les jours fériés sans augmenter la masse salariale globale. Cette mesure a été rendue possible grâce à une nouvelle grille des salaires qui sera « plus homogène ». Le document comprend une progression sur une plus longue durée avec des échelons moins importants. Par ailleurs, le salaire minimal a été porté à 48'000 francs par an et le salaire maximal a été adapté à la hausse pour deux classes.

A noter encore que la nouvelle CCT comprend également l’introduction d’un congé paternité de dix jours ainsi que des aménagements au niveau de la formation continue. /comm + fco

Partager
Link
Météo