De fausses montres saisies par centaines de milliers

Jean-Daniel Pasche, président de la FH Zoom sur « Jean-Daniel Pasche, président de la FH  » (touche ESC pour fermer)
Jean-Daniel Pasche, président de la FH, fait le point sur la lutte contre les contrefaçons (photo: archives).

La FH ne baisse pas la garde dans sa lutte contre les contrefaçons. La Fédération de l’industrie horlogère suisse a poursuivi ses efforts dans ce domaine en 2015. Elle a notamment renforcé son activité de surveillance sur Internet et a procédé à des centaines de milliers de saisies cette année. Le président de la FH a accordé un entretien sur le sujet à l’ATS, l’Agence télégraphique suisse. Jean-Daniel Pasche indique que le renforcement du Swiss Made dans la loi ne suffit pas face aux contrefaçons et qu’il est nécessaire d’accentuer l’action sur le terrain.

Des mesures qui portent leurs fruits

La traque de montres contrefaites a permis de mettre la main sur des volumes conséquents de copies en 2015. Pas moins de 400'000 pièces ont été saisies en Extrême-Orient, 180'000 au Maroc, 176'000 dans les Emirats arabes unis, plus de 90'000 en Grèce et en Turquie. La FH s’est également attachée à débusquer les annonces de fausses montres sur Internet, en particulier sur les sites de vente et les réseaux sociaux. Plus de 560'000 copies ont ainsi pu être retirées de la vente.

La lutte menée par la Fédération de l’industrie horlogère suisse passe, par ailleurs, par des contacts avec les autorités locales. A ce titre, l’entrée en vigueur de l’accord de libre-échange entre la Suisse et la Chine a facilité les choses. La FH organise, enfin, des formations pour les administrations, les polices et les douanes dans plusieurs pays dont la Grande-Bretagne, la France ou encore les Etats-Unis.

A noter encore que les efforts de la FH dans la lutte contre les contrefaçons ont été salués par l’Association internationale des marques. L’organisation a remis un prix en mai dernier à la Fédération de l’industrie horlogère suisse. /ats + fco

Partager
Link
Météo