Les garagistes de Diesse et de Lamboing veulent une réponse

Yves Lecompte et Dominique Sunier du garage Réparex à Lamboing, José Bourquin du garage des Rocs à Diesse Zoom sur « Yves Lecompte et Dominique Sunier du garage Réparex à Lamboing, José Bourquin du garage des Rocs à Diesse » (touche ESC pour fermer)
Yves Lecompte et Dominique Sunier du garage Réparex à Lamboing, José Bourquin du garage des Rocs à Diesse

«Un jour c’est un accident grave qui se produira.» C’est ce qu’affirment à regret les garagistes de Lamboing et de Diesse victimes de vols de voitures répétés. Les véhicules sont parfois retrouvés dans des courses poursuites telle que celle de Nidau le 23 décembre dernier. Dans ce dernier cas, la police cantonale bernoise a confirmé que les auteurs étaient bien des jeunes évadés du foyer d’éducation à Prêles. Pour Dominique Sunier et Yves Lecompte, copropriétaires du garage Reparex à Lamboing et José Bourquin du garage des Rocs à Diesse, renforcer la sécurité de leurs entreprises n’est pas une solution. Les garagistes craignent que les délinquants se tournent alors vers des privés. «Ces jeunes ont quatorze à dix-sept ans, n'ont pas le permis, qui sera responsable le jour où il y aura un accident ?» s'interroge José Bourquin.

Appels sans réponses

Contacté une nouvelle fois mardi par notre rédaction, le directeur du foyer d'éducation de Prêles, Mike Klossner maintient toujours ne pas être au courant de ces vols. Le foyer comporte plusieurs types de sécurité : ouvert, semi-ouvert et fermé. Dans les premiers cas, d'après le directeur de l'établissement, les fugues ne peuvent pas être empêchées. Les trois garagistes lésés attendent quant à eux une réaction des milieux politiques./sca

Partager
Link
Météo