Une base légale pour accueillir les migrants dans les abris PC

Abris PC Zoom sur « Abris PC » (touche ESC pour fermer)
Photo: archives

Les abris PC pourraient être réquisitionnés pour l’accueil des migrants. C’est une possibilité à laquelle le Jura se dit ouvert. Il a répondu positivement à la consultation de l’ordonnance fédérale qui souhaite permettre à la Confédération et aux cantons de mobiliser ces lieux pour des accueils temporaires.

Dans le Jura, l’éventualité d’utiliser ce type d’hébergement reste une solution de dernier recours, comme l’affirme la nouvelle ministre de l’Intérieur, Nathalie Barthoulot. D’ailleurs, l’AJAM, l’association jurassienne des migrants, anticipe et continue de prospecter pour trouver de futures alternatives. Mais cette piste ne peut être totalement écartée, selon les flux migratoires à venir. Dans ce cas, certains abris pourraient être réquisitionnés s’ils répondent aux critères : pouvoir accueillir environ 80 personnes et posséder certains équipements de base. Une dizaine d’abris sont concernés sur le territoire jurassien.

La Confédération, dont les centres d’enregistrement arrivent à saturation, pourrait elle aussi réquisitionner des abris. Mais cette possibilité semble peu probable pour le Jura, au vu de sa situation excentrée et des capacités plutôt faibles de ses abris, indique Nathalie Barthoulot.

L’ordonnance en projet pourrait entrer en vigueur dès le début février pour prendre fin le 31 janvier 2019. /iqu

 

Partager
Link
Météo