Pantographe: pas de réponse immédiate pour Moutier

Moutier, le Conseil du Jura bernois et le canton de Berne vont-ils apporter leur soutien au Pantographe ? Le conseil municipal prévôtois a abordé cette question mardi soir en séance. Elle était posée dans la pétition contre l’expulsion du collectif culturel de l’ancienne Usine Junker, propriété de Tornos.Le texte muni de plus de 3000 signatures a été déposé le 9 janvier par le Forum culture.

Moutier ne doit pas répondre seule

Le maire, Maxime Zuber, souhaite rencontrer les représentants du CJB et du canton avant de fournir une réponse. Il ajoute qu’aucune date n’est fixée, mais qu’il faut que ce soit fait rapidement. Le Pantographe doit quitter les lieux le 29 février. Les trois partenaires pourraient proposer une médiation, mais la tâche s’annonce ardue.

Guerre des tranchées entre deux camps inconciliables

Tornos a déjà affirmé à plusieurs reprises que sa décision était irrévocable, et que cette pétition ne changerait rien. De son côté, le Pantographe refuse catégoriquement  de déménager dans un autre lieu. Maxime Zuber ajoute que pour organiser une médiation, il faudrait une demande du Pantographe et de Tornos. L’entreprise n’a pas pris contact avec les autorités prévôtoises pour le moment. /ast

Partager
Link
Météo