L’apron du Moulin-Grillon nage dans les recours et les oppositions

Seuil de Moulin-Grillon à St-Ursanne Zoom sur « Seuil de Moulin-Grillon à St-Ursanne  » (touche ESC pour fermer)
Le projet de passe à poissons sur le Doubs, au seuil de Moulin-Grillon à St-Ursanne (voir photo), rencontre un nouvel écueil.

Le projet de passe à poissons de Moulin-Grillon à Saint-Ursanne suscite des oppositions. La commune de Clos du Doubs a décidé de faire recours auprès du Tribunal de première instance contre le permis de construire délivré par le canton du Jura en décembre, selon une information parue vendredi dans « Le Quotidien Jurassien ».

Trois associations – Clos du Doubs Plus, la section jurassienne de Patrimoine suisse et Pro Doubs – ainsi que huit riverains ont lancé une démarche identique. Les opposants privilégient toujours la mise en place d’un ruisseau de contournement au lieu de la construction d’une passe à poissons.

« Ce qui nous pose problème surtout c’est l’aspect visuel, le paysage et le rôle social de la plage à Saint-Ursanne. […] Mais on doit trouver une solution, la législation l’oblige. »

Maurice Altermath, conseiller communal, Clos du Doubs

Deux solutions envisagées

À la demande du Conseil de l’Europe, de la Confédération et d’ONG, certains aménagements sont nécessaires dans les cours d’eau afin de préserver les espèces piscicoles. Le seuil de Moulin-Grillon n’y échappe pas. Il doit être assaini avant la fin de l’année 2016. Deux solutions sont possibles : la première est de créer une passe à poissons technique, soit une structure en dur au milieu de l’eau, la seconde consiste à réaliser un ruisseau de contournement aux abords de la rivière.

La plage de Saint-Ursanne pourrait être réaménagée avec un ruisseau de contournement pour les poissons. Zoom sur « La plage de Saint-Ursanne pourrait être réaménagée avec un ruisseau de contournement pour les poissons. » (touche ESC pour fermer)
La plage de Saint-Ursanne pourrait être réaménagée avec un ruisseau de contournement pour les poissons.

« Du côté de l’Etat, on se sent un peu pris au piège. […] Quand on parle de bloc de béton, il faut quand même un peu nuancer et relativiser. »

Laurent Gogniat, responsable du domaine nature à l’Office jurassien de l’Environnement

Le temps presse pour l’apron

Depuis septembre 2013, date à laquelle le premier projet est sorti de terre, les acteurs privés, communaux et cantonaux se renvoient la balle. Les mois passent et les oppositions se succèdent. À l’approche du délai fatidique fixé à la fin de l’année par les instances européennes, le Canton du Jura décide d’octroyer un permis de construire pour une passe dite « technique », malgré les oppositions. La décision tombe en décembre 2015.

Avec les annonces de recours, le projet de passe à poissons au seuil de Moulin-Grillon à St-Ursanne s’envole à présent vers la justice et le Tribunal de première instance. Et en attendant qu’une solution soit trouvée, notre Apron, lui, nage toujours en eaux troubles. /fco+aro

Partager
Link
Météo