Dans la Birse, les poissons de la discorde

 Les espèces piscicoles, comme la truite de rivière, le chabot et l'ombre ont déserté la Birse depuis 2014. Zoom sur «  Les espèces piscicoles, comme la truite de rivière, le chabot et l'ombre ont déserté la Birse depuis 2014. » (touche ESC pour fermer)
Les espèces piscicoles, comme la truite de rivière, le chabot et l'ombre ont déserté la Birse depuis 2014.

Les poissons sont rares dans la Birse. Leur population avait drastiquement diminué en 2014 pour une raison encore indéterminée. Était-il question de pollution ? La station d’épuration de Roches, qui était en réaménagement à cette période-là, a-t-elle une part de responsabilité ? Deux ans après, les questions demeurent. La semaine dernière, Daniel Bernet, de l’Inspection de la pêche du canton de Berne, a indiqué à l’ATS que les poissons étaient de retour dans le cours d’eau.
Eléments de réponse avec deux acteurs régionaux proches de la rivière.

Les poissons ont disparu de la Birse depuis 2014

« Comme le phénomène a débuté à la hauteur de la station d’épuration, l’auteur était tout trouvé » explique Gérard Zürcher, garde-pêche dans le Jura bernois, « d’autant plus que la STEP était en rénovation ». Cependant, les analyses menées n’ont pas montré de taux élevé de produits qui auraient pu causer la disparition des poissons. Des taux élevés de nitrites avaient été constatés, mais ils ne peuvent pas être à l'origine du départ des espèces, ajoute-t-il. « Il y a peut-être des causes externes », fatalise le garde-pêche.

« Faire des analyses d’eau une année après, c’est ridicule car le problème est antérieur. […] Pour moi, les autorités ne veulent pas dire ce qu’il s’est passé. »

Albino Dal Busco, pêcheur sur la Birse

Pour Albino Dal Busco, pêcheur sur la Birse et ancien président de la Fédération cantonale des pêcheurs jurassiens, « les poissons ont été asphyxiés, donc ils sont partis ». Pour le citoyen de Courrendlin, nul doute que la station d’épuration a joué un rôle dans la disparition des espèces.

Birse pourrait être Zoom sur « Birse pourrait être
Birse pourrait être "réempoissonnée". (Photo: Cédric Trachsel)

« On se moque des pêcheurs au bord de l’eau »

C’est à la suite de la publication, par l’Inspection de la pêche du canton de Berne, d’un retour des poissons dans la Birse, qu'Albino Dal Busco a souhaité réagir. Souvent, au bord de l’eau, il dénonce : « Ce qui est encourageant c’est de voir qu’il y a de la nourriture dans l’eau, mais de là dire que les poissons sont de retour, c’est se moquer des pêcheurs ! ».

« Il faudra plusieurs années pour qu’on arrive à la même population qu’auparavant. On demande aux pêcheurs un peu de patience. »

Gérard Zürcher, garde-pêche dans le Jura bernois

Pour Gérard Zürcher, les déclarations de la semaine dernière ont pu être possibles suite à des analyses et des études menées en 2015 sur le tronçon. Il s’explique : « Le cours d’eau est propre à présent. Il devrait se regénérer et les populations se refaire, mais il faut du temps. »

Selon Albino Dal Busco, les pêcheurs de la région demanderont un dédommagement en forme de rempoissonnement: « Cela se discutera à la prochaine Assemblée générale de la société de pêche de Delémont qui a inscrit ce point à son ordre du jour. » Et si cela ne change pas, Albino Dal Busco souhaite aller plus loin. « C'est le rôle des pêcheurs. Ils sont les garants de la qualité de l’eau autant dans les cours d’eau que dans les maisons de chacun. » /aro

 

Partager
Link
Météo