Le passé minier de Delémont ressurgit

Forage Delémont Zoom sur « Forage Delémont » (touche ESC pour fermer)
Le forage réalisé à la route de Rossemaison à Delémont a permis de détecter les restes d'une galerie de mine de fer (photo: Marc Hessenauer, bureau MFR Géologie).

Le chantier d’agrandissement du centre médical de la route de Rossemaison à Delémont a livré une découverte surprenante. Un forage  de 13 centimètres de diamètre réalisé le mois dernier a permis de détecter des fragments de bois puis des eaux souterraines à 98 mètres de profondeur. Il s’agit des restes d’une galerie de mines de fer construite en 1905, indique l’ATPM, l’Association de la Tête du puits de mine, dans un communiqué publié lundi.

La galerie faisait partie d’un réseau plus dense, celui du finage de Dozière, qui était exploité par Von Roll à l’époque. La mine était accessible par le puits Lachat situé dans le champ en face de la FAPS, à la rue de la Communance, qui comportait une profondeur de 127 mètres. Son exploitation a pris fin au plus tard en 1922. Le président de l’ATPM, Régis Froidevaux, donne plus d’informations sur ce site dans l’interview ci-dessous réalisée par François Comte:

L’ATPM relève, enfin, que les chances de trouver les traces d’une telle galerie étayée avec des poutres en bois lors d’un forage étaient « infimes ». /comm + fco

Copeaux de bois Zoom sur « Copeaux de bois » (touche ESC pour fermer)
Vue des copeaux de bois extraits par l'outil de forage à 98 mètres de profondeur (photo: Marc Hessenauer, MFR Géologie).

Mineurs Zoom sur « Mineurs » (touche ESC pour fermer)
Mineurs au travail dans une galerie avec étayage en bois (photo: Musée jurassien d'art et d'histoire, collection Friedli-Steiner).

Partager
Link
Météo